Aller au contenu

Initiatives

Un appel à travailler ensemble

Un appel intitulé « Travaillons ensemble » a été publié le 15 septembre 2017.

Il appelle :

  • à organiser la convergence avec des actions permanentes conte les politiques de droite mises en oeuvre
  • à créer partout des collectifs unitaires « de la gauche sociale, écologiste, intellectuelle ou culturelle »

Il lance « sans attendre,  un comité de liaison ouvert, pluraliste » avec «  un bulletin de liaison reprenant initiatives locales, nationales, débats contradictoires … »

Cet appel peut être consulté ici : appel travaillons ensemble

Les initiateurs sont joignables à l’adresse mail : passerelles-debatgauche@laposte.net

 

La « Une » du bulletin de liaison est ci-dessous :

et le bulletin est consultable en pdf également :Passerelles 00 sept 2017 (1)-ilovepdf-compressed (1) (3)

soirée débat le 8 juin 2017

L’ invitation ci-dessus s’adresse, au-delà de l’Appel des 100, à celles et ceux, très divers dans leurs activités militantes,  qui ont participé à des réunions et des initiatives depuis le mois de février, en vue d’agir pour le rassemblement unitaire et pluraliste à gauche : outre appel des 100, les militant-es Jours Heureux, Utopia, Pourvoir citoyen en marche, féministes, syndicalistes, appels initiés par des jeunes (dont « 1maispas3 »), apéro citoyens, et bien entendu des militant-es politiques divers-ses (voir signatures).

Le souhait est que l’invitation ci-dessous soit répercutée autour de nous.

Mais la réunion d’échanges du 8 juin est avant tout une réunion de travail et d’approfondissement politique. Nous espérons pouvoir organiser une réunion davantage tournée vers l’extérieur le 23 juin.

Télécharger : invitation 8 juin v1

Haute Marne : un communiqué EELV, Ensemble, PCF, société civile Haute Marne

CP JHM rencontre PC, Ensemble, EELV, société civile Haute-Marne à Chaumont le 06/03/2017

 

Au nom de l’« Appel des 100 », (Ensemble favoriser l’irruption citoyenne pour construire l’Alternative)

le Parti Communiste, Ensemble, Europe Ecologie Les Verts et des membres de la société civile de Haute-Marne se sont rencontrés dernièrement à Chaumont pour faire le point sur les échéances électorales prochaines (23 Avril-7 Mai pour les Présidentielles et 11 Juin-18 Juin pour les législatives).

A cette occasion, un appel a été lancé pour un rassemblement de la gauche aux élections présidentielles, souhait de nombreux militants voulant une gauche forte et en capacité de gagner cette élection. Le constat, que nous faisons et partageons, est que la stratégie adoptée actuellement n’est profitable qu’à la gauche libérale de Macron, la droite ultra libérale et immorale de Fillon et l’extrême droite de Le Pen.

 

 

Une discussion sérieuse a été également engagée en ce qui concerne les élections législatives et, là aussi, avec le souhait de sortir de la stratégie du chacun pour soi ou d’un accord minimaliste.

Les possibilités d’un accord entre les organisations présentes à ce rendez-vous ont été observées pour les élections législatives en Haute-Marne. Les modalités techniques et programmatiques restent à décider et à bâtir chacun(e) dans son organisation puis au sein du collectif avec une volonté d’aboutir à un rapprochement et d’unir nos forces. A l’image de la Haute-Marne, des discussions sont en cours sur les 3 autres départements de Champagne-Ardenne avec la même volonté de rassemblement.

 

Pour ce qui nous concerne, nous ne voulons pas nous résigner à la victoire du libéralisme car, contrairement à ceux qui pensent que c’est la seule issue, nous leur disons que c’est la cause de tous nos maux qu’ils soient sociaux, environnementaux, économiques avec des dégradations continues qui pèsent particulièrement sur les plus fragiles et protègent les plus forts. Le quinquennat Hollande et son lot de réformes régressives qui se termine n’a malheureusement pas fait exception en maintenant une ligne libérale dictée par le MEDEF et la finance, ses ennemis !

Toulouse et Montpellier : 200 le 7 mars sur les places publiques

 

 

Les partisans d’une coalition de gauche manifestent à Toulouse et Montpellier

Une centaine de militants ont manifesté ce samedi au Capitole pour demander un candidat unique de la gauche. / © Emmanuel Watt
Une centaine de militants ont manifesté ce samedi au Capitole pour demander un candidat unique de la gauche. / © Emmanuel Watt

200 militants se sont réunis ce samedi à Toulouse et Montpellier pour militer pour une coalition des candidats de gauche. Le collectif « 1maispas3 » (référence au trio initial Hamon-Jadot-Mélenchon, Jadot ayant depuis choisi de se ralier à Hamon) veut une union de gauche aux présidentielles.

Par Delphine Gerard

« Vous attendez quoi ? » C’est par cette question que les militants du collectif « Unmaispas3 » interpellent Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Pour ce groupe, à l’origine d’une pétition sur les réseaux sociaux, il faut une coalition de la gauche pour les élections présidentielles. C’est ce que sont venus défendre une centaine de militants ce samedi après-midi place du Capitole à Toulouse. Un rassemblement simultané a eu lieu à Montpellier, place de la Comédie. Une centaine de personnes étaient également présentes.

Sur les tracts distribués aux passants, on pouvait lire : « Nous refusons d’être placé(s) devant un non-choix au 2ème tour des présidentielles. » « Les clivages, les esprits de boutique et les égos doivent laisser place aux convergences qui existent dans les différents programmes. » Dans les rangs des manifestants, des politiques des différents partis de gauche ainsi que des citoyens lambdas, tous réclamant cette union des gauches.

Place de la Comédie à Montpellier, une centaine de citoyens ont manifesté pour une union de la gauche. / © Sylvie Bonnet F3 LR
Place de la Comédie à Montpellier, une centaine de citoyens ont manifesté pour une union de la gauche. / © Sylvie Bonnet F3 LR

Une « intervention populaire »

Selon le collectif « Unmaispas3 » (en référence au trio initial Hamon-Jadot-Mélenchon, Jadot ayant depuis choisi de se rallier à Hamon), la coalition des candidats de gauche est justifiée : « 6ème République, abrogation de la loi travail, transition écologique, lutte contre le racisme, le sexisme et les discriminations, services publics, revenu d’autonomie pour les jeunes… Vous êtes d’accord sur l’essentiel » explique la pétition en ligne.

Depuis plusieurs mois, les rumeurs couraient autour d’une possible coalition entre Benoît Hamon, candidat élu par la primaire socialiste et Jean-Luc Mélenchon, chef du mouvement La France Insoumise. Finalement, un démenti officiel de Benoît Hamon y mettra fin, puisqu’il déclare le 26 février dernier que J-Luc Melenchon lui a confirmé qu’il maintiendrait sa candidature.
Le 27 février dernier, Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti Communiste Français, plaidait sur franceinfo pour une « intervention populaire » afin de permettre l’union de la gauche pour la présidentielle.

Le reportage place du Capitole à Toulouse d’Emmanuel Watt et Eric Foissac

Les partisans d’une coalition de gauche manifestent à Toulouse et Montpellier
Une centaine de militants se sont réunis ce samedi à Toulouse pour militer pour une coalition des candidats de gauche.  – France 3 Occitanie

Tract national unitaire diffusé à partir du 11 mars 2017

Lors des rassemblements qui ont eu lieu à partir du samedi 11 mars 2017, le regroupement de mouvements agissant pour l’unité  en 2017 a diffusé le tract ci-dessous. Il est signé :

Appel des cent, pétition 1maispas3, pétition vousattendezquoi, des syndicalistes, des féministes, des membres de collectifs citoyens  (Les Jours Heureux, Utopia, Roosevelt), et de forces politiques  (EELV, Ensemble !, PCF, PS, République et Socialisme)

l

 

 

Alerte !

Nous lançons un appel !  La gauche, sociale et écologique,  est en danger.

 

Pour 2017, les trois candidatures qui font la course en tête dans les sondages sont libérale, de droite conservatrice ou d’extrême-droite.

On ne peut plus exclure que Front national gagne la présidentielle.

Ce serait un désastre pour la République, pour l’égalité, la solidarité, et un choc dans toute l’Europe.

 

Pour vaincre la droite xénophobe et néolibérale,

Nous voulons une vraie gauche d’alternative !

 

Pour cela il faut se rassembler.

Quelles que soient nos préférences (Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon), mobilisons-nous pour l’unité face au pire !

Aux citoyens et citoyennes d’imposer des débats publics sur le projet et une candidature commune à gauche !

 

Le 17 mars prochain, participez au rassemblement à 11h du matin, à Paris, devant le Conseil constitutionnel qui validera les candidatures.

 

Comment ?

 

  • En signant les appels (1maispas3, vousattendezquoi…) : nous sommes 105 000, nous pouvons atteindre le million !
  • En s’appuyant sur les points communs : abrogation de la loi travail, 6ème République, refondation européenne, réduction du temps de travail, services publics, transition écologique, allocation d’autonomie pour les jeunes…
  • En préparant l’après présidentielle …

 

Appel des cent, pétition 1maispas3, pétition vousattendezquoi, des syndicalistes, des féministes, des membres de collectifs citoyens  (Les Jours Heureux, Utopia, Roosevelt), et de forces politiques  (EELV, Ensemble !, PCF, PS, République et Socialisme)

Alerte !

Nous lançons un appel !  La gauche, sociale et écologique,  est en danger.

 

Pour 2017, les trois candidatures qui font la course en tête dans les sondages sont libérale, de droite conservatrice ou d’extrême-droite.

On ne peut plus exclure que Front national gagne la présidentielle.

Ce serait un désastre pour la République, pour l’égalité, la solidarité, et un choc dans toute l’Europe.

 

Pour vaincre la droite xénophobe et néolibérale,

Nous voulons une vraie gauche d’alternative !

 

Pour cela il faut se rassembler.

Quelles que soient nos préférences (Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon), mobilisons-nous pour l’unité face au pire !

Aux citoyens et citoyennes d’imposer des débats publics sur le projet et une candidature commune à gauche !

 

Le 17 mars prochain, participez au rassemblement à 11h du matin, à Paris, devant le Conseil constitutionnel qui validera les candidatures.

 

Comment ?

 

  • En signant les appels (1maispas3, vousattendezquoi…) : nous sommes 105 000, nous pouvons atteindre le million !
  • En s’appuyant sur les points communs : abrogation de la loi travail, 6ème République, refondation européenne, réduction du temps de travail, services publics, transition écologique, allocation d’autonomie pour les jeunes…
  • En préparant l’après présidentielle …

 

Appel des cent, pétition 1maispas3, pétition vousattendezquoi, des syndicalistes, des féministes, des membres de collectifs citoyens  (Les Jours Heureux, Utopia, Roosevelt), et de forces politiques  (EELV, Ensemble !, PCF, PS, République et Socialisme)

Appel girondin: « Un rassemblement pour une alternative de gauche est possible ! »

Appel girondin: « Un rassemblement pour une alternative de gauche est possible ! »

Les mobilisations contre la loi Travail et contre le projet de déchéance de la nationalité, les multiples résistances et solidarités politiques, sociales et écologiques face aux agressions libérales et autoritaires, montrent qu’un grand nombre de citoyens ne se résignent pas aux politiques austéritaires et inégalitaires.

À moins de deux mois de l’élection présidentielle, les calendriers et les méthodes traditionnelles sont bousculés.

Les mobilisations autour des propositions et de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, la profonde remise en cause du mandat qui s’achève et l’aspiration à une autre politique portée par les suffrages de Benoit Hamon, le choix des militants écologistes de ne pas présenter de candidat pour la première fois depuis 1974, en choisissant à plus de 80% une stratégie de rassemblement, les démarches citoyennes qui se multiplient depuis plusieurs semaines pour inciter au rapprochement des partis et mouvements porteurs de la gauche solidaire et écologique, tout concourt à ce qu’un dialogue s’ouvre pour un large rassemblement. Ce large rassemblement est la condition pour qu’une autre politique, qui rompe avec le passé, qui porte un autre horizon, puisse se mettre en oeuvre dès 2017.

Le peuple de gauche espère aujourd’hui les conditions d’un large rassemblement autour d’un projet de 6° République démocratique et sociale protégeant tous ses citoyens sans discriminations, engagée dans la transition énergétique et porteuse d’une Europe sociale.

Nous, citoyen(e)s, élu(e)s, militant(e)s de plusieurs formations, appelons à maintenir dans les territoires le débat entre toutes les forces forces politiques et citoyennes pour faire émerger une majorité de gauche et écologique qui réponde aux aspirations des citoyennes et citoyens d’aujourd’hui .

Premiers signataires:
Gérald Elbaze, membre Conseil Fédéral PS Gironde et Conseil National du PS.
Sébastien Laborde, secrétaire départemental PCF,
Christine Texier, Parti Communiste français
Soazic Le Lann, Ensemble !
Bernard Couturier, Ensemble!
Clément Rossignol, Conseiller municipal EELV de Bègles et vice-président de la métropole
Anne-Laure Fabre-Nadler, Responsable du groupe local EELV Entre-deux-mers , vice-présidente Conseil départemental
Christine Boronat, membre du Parti de Gauche
Alain Antoine Rocher, Gauche Socialiste
Georgiu Christakis, Gauche Socialiste
Sylvie Justome, citoyenne engagée, membre du collectif #1maispas3″.
Christine Boronat, adhérente PG
Hervé Le Corre, écrivain citoyen
Dominique Jobard, écologiste et syndicaliste, signataire de l’Appel des 100.
Jean-Marie Harribey, économiste universitaire

Apero citoyen réussi à Nice

UN APERO REUSSI

 

En rassemblant 50 participant-e-s, l’apéro-citoyen de samedi 4 mars à Nice, monté en quelques jours, a été une réussite

Il y avait là une majorité d’hommes et de femmes sans appartenance politique, beaucoup de responsables associatifs et syndicaux, des militant-e-s d’Ensemble !, d’EELV, du PS ou ex-PS, et du PCF, de même que l’un des animateurs locaux de France Insoumise

Ce qui motivait les participant-e-s, c’est la nécessité du rassemblement à gauche rendu possible par la défaite de Valls et la victoire de Hamon à la primaire « socialiste », rassemblement qui, seul, permettrait d’éviter au second tour des présidentielles un scénario de cauchemar comparable à celui de 2002

Autant ce rassemblement était inimaginable en 2016 et aurait été impossible en cas de victoire de Valls à ces primaires, autant il apparaît comme un espoir et une perspective à beaucoup, d’où la multiplication des pétitions et des appels dans ce sens et des initiatives citoyennes sous les formes les plus diverses depuis plusieurs semaines

Ces pétitions et ces appels ont fusionné sous la forme d’un seul appel (qu’attendez-vous…) il y a dix jours, et durant ce week-end, des rassemblements et des apéro-citoyens ont été organisés un peu partout en France sur la base de cet appel fusionné

Ce qui était frappant, à cet apéro-citoyen, c’est la volonté de prendre ses affaires en mains, de ne pas déléguer à d’autres ce qu’il est possible de faire ici et maintenant, de construire une pression citoyenne par le bas sur les sommets et les appareils, contre l’esprit de boutique et le sectarisme qui écoeurent et désespèrent l’électorat de gauche

De ce point de vue, nulle illusion sur chacun des candidats ne s’est exprimée dans les interventions : simplement l’exigence de se rassembler, d’autant plus que si des divergences existent entre les candidats, d’une part elles ne sont pas insurmontables (y compris sur l’Europe) et d’autre part, c’est aux citoyens et aux citoyennes de trancher et de décider

Le lien a été établi entre les deux élections : le but est de contribuer, au-delà du rassemblement pour les présidentielles, que celui-ci soit effectif ou non, à aboutir à des candidatures uniques de la gauche aux législatives, dans les différentes circonscriptions des Alpes-Maritimes

Il a été décidé de se retrouver place Garibaldi samedi prochain à 14h30, avant de se réunir de nouveau à l’issue de ce rassemblement citoyen pour décider ensemble des suites

 

Bruno et Florence

 

A Lyon, un rassemblement pour l’union des gauches


Par Antoine Sillières
Publié le 05/03/2017  à 17:54
Réagissez

Une petite centaine de personnes était réunie ce dimanche après midi, place de la Comédie, à Lyon, pour appeler à une union entre Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Charlotte Marchandise en vue des élections présidentielles et législatives.

Rassemblement pour l'union des gauches

Antoine Sillières
Rassemblement pour l’union des gauches

« Une victoire plutôt que quatre défaite ». Rassemblés place de la Comédie, à Lyon, ce dimanche après-midi, comme dans une trentaine de villes françaises jusqu’au 11 mars, les partisans d’une candidature unique à gauche faisaient entendre leur voix. L’objectif de la petite centaine de militants de gauche était de mettre en avant les convergences des programmes de Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon notamment.

« Grande famille de gauche »

Partisan d'une union des gauches

Antoine Sillières
Partisan d’une union des gauches

Alors que Yannick Jadot a annnoncé son ralliement à Benoît Hamon en fin de semaine dernière, aucun accord n’a été trouvé entre le candidat de la France insoumise et celui du PS. Un « refus réversible » pour Jules Joassard, responsable de la campagne de Benoît Hamon dans le Rhône, qui en appelle désormais aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon pour faire imposer à leur candidat la nécessité d’un accord, comme il l’expliquait cette semaine pour Lyon Capitale

Réunis au palais de la mutualité jeudi soir, 300 personnes étaient venues échanger quant à cette volonté d’une union citoyenne. Une idée lancée il y a près d’un an par l’appel des 100. Ce dimanche, place de la Comédie des tracts étaient distribués pour convaincre les badauds pendant qu’au mégaphone étaient listés les convergences des programmes. Création d’une VIe République, abolition de la loi Travail, écologie… Les luttes communes à Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Yannick Jadot et Charlotte Marchandise (candidate citoyenne) devraient permettre une union pour les militants des diverses familles de gauche présents.

Eux sont convaincus de la nécessité d’une alliance de la « grande famille des gauches », en vue des législatives notamment.

Premier bilan des 4 et 5 mars pour le rassemblement unitaire

Nous aurons été près de 1100 personnes à participer aux 18 rassemblements organisés dans toute la France (Tours et Lyon encore aujourd’hui).
Je crois qu’on peut être fiers ! Réussir à structurer ensemble un réseau, à l’organiser, à mettre sur pied 18 rassemblements en une semaine et à faire participer 1100 personnes : nous n’avons absolument pas à rougir des appareils politiques qui mobilisent beaucoup plus de monde en moins de temps.
Nous le persevons sur le terrain, notre mouvement est embryonnaire mais très attendu, les forces citoyennes finiront rapidement par nous rejoindre. Il faut persévérer.
Quelques retombées presse (+ TV5 Monde présent à République)
Toulouse
Nantes