Aller au contenu

Toulouse et Montpellier : 200 le 7 mars sur les places publiques

 

 

Les partisans d’une coalition de gauche manifestent à Toulouse et Montpellier

Une centaine de militants ont manifesté ce samedi au Capitole pour demander un candidat unique de la gauche. / © Emmanuel Watt
Une centaine de militants ont manifesté ce samedi au Capitole pour demander un candidat unique de la gauche. / © Emmanuel Watt

200 militants se sont réunis ce samedi à Toulouse et Montpellier pour militer pour une coalition des candidats de gauche. Le collectif « 1maispas3 » (référence au trio initial Hamon-Jadot-Mélenchon, Jadot ayant depuis choisi de se ralier à Hamon) veut une union de gauche aux présidentielles.

Par Delphine Gerard

« Vous attendez quoi ? » C’est par cette question que les militants du collectif « Unmaispas3 » interpellent Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Pour ce groupe, à l’origine d’une pétition sur les réseaux sociaux, il faut une coalition de la gauche pour les élections présidentielles. C’est ce que sont venus défendre une centaine de militants ce samedi après-midi place du Capitole à Toulouse. Un rassemblement simultané a eu lieu à Montpellier, place de la Comédie. Une centaine de personnes étaient également présentes.

Sur les tracts distribués aux passants, on pouvait lire : « Nous refusons d’être placé(s) devant un non-choix au 2ème tour des présidentielles. » « Les clivages, les esprits de boutique et les égos doivent laisser place aux convergences qui existent dans les différents programmes. » Dans les rangs des manifestants, des politiques des différents partis de gauche ainsi que des citoyens lambdas, tous réclamant cette union des gauches.

Place de la Comédie à Montpellier, une centaine de citoyens ont manifesté pour une union de la gauche. / © Sylvie Bonnet F3 LR
Place de la Comédie à Montpellier, une centaine de citoyens ont manifesté pour une union de la gauche. / © Sylvie Bonnet F3 LR

Une « intervention populaire »

Selon le collectif « Unmaispas3 » (en référence au trio initial Hamon-Jadot-Mélenchon, Jadot ayant depuis choisi de se rallier à Hamon), la coalition des candidats de gauche est justifiée : « 6ème République, abrogation de la loi travail, transition écologique, lutte contre le racisme, le sexisme et les discriminations, services publics, revenu d’autonomie pour les jeunes… Vous êtes d’accord sur l’essentiel » explique la pétition en ligne.

Depuis plusieurs mois, les rumeurs couraient autour d’une possible coalition entre Benoît Hamon, candidat élu par la primaire socialiste et Jean-Luc Mélenchon, chef du mouvement La France Insoumise. Finalement, un démenti officiel de Benoît Hamon y mettra fin, puisqu’il déclare le 26 février dernier que J-Luc Melenchon lui a confirmé qu’il maintiendrait sa candidature.
Le 27 février dernier, Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti Communiste Français, plaidait sur franceinfo pour une « intervention populaire » afin de permettre l’union de la gauche pour la présidentielle.

Le reportage place du Capitole à Toulouse d’Emmanuel Watt et Eric Foissac

Les partisans d’une coalition de gauche manifestent à Toulouse et Montpellier
Une centaine de militants se sont réunis ce samedi à Toulouse pour militer pour une coalition des candidats de gauche.  – France 3 Occitanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *